Tag: simon provencher

New Canadiana :: Mono No Aware – SAD HUMANS 2002

Weird_Canada-Mono_No_Aware-Sad_Humans_2002.jpg

Il pleut, la serveuse du café prépare tristement des cupcakes qui seront jetés à la fin de la journée. L’odeur du ruban magnétique encombre mystérieusement les narines des trois clients. Ils s’arrêtent de lire le Journal de Montréal et constatent, en coeur, la fluidité des belles choses. Soudainement, la chanson s’arrête sans crier gare et on retourne à la normalité. 2002 n’aura duré que 6 minutes.

It’s raining, the café waitress sadly prepares cupcakes that will be thrown out at the end of the day. The scent of a cassette tape mysteriously fill the nostrils of three patrons. They stop reading Le Journal de Montréal and make note of, in their heart of hearts, the fluidity of good things. Suddenly, the song stops without warning and things return to normality. 2002 didn’t last more than 6 minutes.

Mono No Aware – Mudville

Mono No Aware – Sad Humans 2002

New Canadiana :: Towanda – Black Sheep EP

Weird_Canada-Towanda-Black_Sheep

Evoking rich gouache painted by the best preschoolers in the class, Black Sheep is lively, rich, energetic and almost naïve in its simplicity. This album gives us a powerful brushstroke of vocals that resonates through textured distortions, creating impressive feline rhythms. Without a doubt, there is a ton of creative genius behind and inside the haze of Towanda.

Rappelant une gouache épaisse, peinte par le plus talentueux des enfants de la garderie, Black Sheep est vif, immédiat, énergique et presque naïf par sa simplicité. On obtient, dans la galette, un puissant coup de pinceau vocal étoffé par des distorsions aux textures de carton mouillé et des rythmes fauves redoutables. Un génie créatif indéniable est évident derrière et dans le fuzz!

Towanda – Slacker

Towanda – Little Bees (Black Sounds)

New Canadiana :: Femme Accident – Hum

Weird_Canada-Femme_Accident-Hum

This Montreal trio Femme Accident plunges us into a strange momentum, giving us a desire to loosely watch kilometers pass from the window of a train, a bus, the subway. The density of the guitar chords, taken from a learned mix of chorus and distortion, seems to be a stumbling, out-of-breath dream, clarified only by a soft voice and the precision of drums. We discover with this band a familiar musical moment; a sensual, welcoming world, cloaked in magnanimous softness and disconcerting confused melodies and voices.

We are invited to observe, to appreciate a small jewel of serenity—an emotional storm calmly expressing itself in the streets of Montreal.

Le trio montréalais Femme Accident nous plonge dans une étrange inertie, nous donne des envies de regarder lâchement les kilomètres passer à bord d’un train, d’un autobus ou d’un métro. La densité des accords de guitare, tirée d’un savant mélange de chorus et distorsion, semble être une un rêve haletant, titubant, éclairci seulement par une douce voix, et supporté par la précision d’une batterie posée. On découvre avec eux un moment musical familiar, un monde sensuel, chaleureux, enrobé de la douceur magnanime et déconcertante des voix et des mélodies confuses.

On est comme invités à observer, à apprécier un petit bijou de sérénité, une tempête émotionnelle s’expriment calmement dans les rues de Montréal.


Femme Accident – Hole in Your Head


Femme Accident – Them