Tag: julie forget

New Canadiana :: Scattered Clouds – The First Empire

Weird_Canada-Scattered_Clouds-The_First_Empire

You are in a dark manor, deep in a thick wood, in the black of night. Stumbling through the maze of hallways you find yourself in a great, cavernous chamber. Distraught, swaying as the looming darkness closes in, you feel the end is near. There is a reprieve, the dark clouds scatter and an eerie calm sets in. For a moment there is euphoria, before you are consumed by the night.

Tu te trouves dans un manoir sombre, au plus profond d’une forêt dense dans la noirceur de la nuit. Ta démarche est chancelante le long du dédale de couloirs. Te voilà dans une immense chambre caverneuse. Fou d’angoisse et chancelant alors que la pénombre s’installe, tu sens que la fin approche. Tu obtiens un sursis : les nuages sombres se dispersent et un calme étrange règne. Pendant un moment, c’est l’euphorie avant que tu sois consumé par la nuit.


Scattered Clouds – Deepest Night


Scattered Clouds – Enchanteresse

New Canadiana :: Sacha McKenna – Poor Boy

Weird_Canada-Sacha_McKenna

Caroline. His love for her was his love for life. Her death was the end of light. Remnants, fragments of her being, drift down gently around him like snow. Endlessly. Poor Boy speaks without rhyme, sings without tune. If Caroline could not survive this place, what chance do his words have?

Caroline. Son amour pour elle a été son amour pour la vie. Sa mort a été la fin de la lumière. Les restes, les fragments de son être, tombent doucement autour de lui comme de la neige. Sans fin. Poor Boy parle sans rimes et chante sans mélodie. Ses mots survivront-ils là où cela a été impossible pour Caroline?

Sacha McKenna – That Terrible Thing That Grew Inside of Caroline

Sacha McKenna – A Tower and Below A Beautiful Town

New Canadiana :: Painted Fruits – Painted Fruits

Weird_Canada-Painted_Fruits-Cassette

If you burn it all down something else is bound to sprout from the ashes. There’s an inherent lightness in the new, but time and experience always bring change. Here the stretch from lo-fi to deranged manifests in both the tone and the theme; warbled like fresh tape into pure hiss. Eager to please pop songs Jekyll-and-Hyde into the sound of lurkers outside your windows. Two-faced like their city that seeds so many great bands: supportive and fun but shadowed by that cloud-and-rain induced darkside vibe.

Si tu brûles tout, quelque chose finira forcément par naître des cendres. Il y a une légèreté inhérente dans la nouveauté, mais le temps et l’expérience amènent toujours le changement. Ici, l’instant lo-fi à l’instant dérangé se manifeste autant dans la sonorité que dans le thème; chanté comme le pur sifflement d’une nouvelle cassette. Impatientes de plaire, des chansons pop font place à des bruits de rôdeurs tapis quelque part sous ta fenêtre, tel le Dr Jekyll qui se métamorphose en M. Hyde. Elles possèdent une double face tout comme leur ville d’où proviennent tant d’excellents groupes : solidaire et amusante, mais ombragée par cette ambiance sombre de nuages et de pluie.


Painted Fruits – It’s Fine To Us


Painted Fruits – Window Creeper

New Canadiana :: Teenanger – E P L P

Weird_Canada-Teenanger-EPLP

Teenanger’s E P L P espouses crunchy, raspy guitars and bratty vocals that are as catchy as they are sneering. One stomp on the fuzz pedal and a swig of warm beer and everybody is ready to fucking lose it to these Toronto city slickers. These jams carry a raucous sense of abandon that remind you that it would have been a good idea to do more drugs in high school while your responsibilities were still non-existent. But you remember that you weren’t cool enough then. In fact, no one was.

L’album E P L P de Teenanger est fait de guitare croustillante et rauque et de voix mal élevées qui sont autant accrocheuses que moqueuses. Un tapement de pied sur la pédale fuzz et une bonne gorgée de bière tiède et tout le monde est prêt à se perdre avec ces Torontois. Les jams dessinent un bruyant sentiment d’abandon, te rappelant qu’il aurait fallu prendre plus de drogues au secondaire lorsque tu n’avais aucune responsabilité. Mais tu te souviens que tu n’étais pas assez cool à l’époque. En fait, personne ne l’était assez.


Teenanger – Sky Saxon


Teenanger – Loser Convention

New Canadiana :: TV Freaks – Leeches 7″

Weird_Canada-TV_Freaks

The Freaks have never let me down. Beer. Blood. Sweat. Tears. Ponchos. Mayhem in underground parking garages. They party like maniacs and bring an energy everywhere they go. Their music hits hard and carries with it everything they are. No exceptions. Hosehead did a killer job in picking up this three-song banger of a 7”.

The Freaks ne m’ont jamais laissé tomber. Bière. Sang. Sueur. Larmes. Ponchos. Le désordre dans des stationnements souterrains. Ils fêtent comme des fous et débordent d’énergie partout où ils vont. Leur musique frappe fort et transporte avec elle tout ce que le groupe représente. Sans exception. Hosehead a fait un travail du tonnerre en sortant ce vinyle 7” de trois morceaux qui déchire.

TV Freaks – Leeches

TV Freaks – Lose It

New Canadiana :: Robert Loveless – Domino

Weird_Canada-Robert_Loveless-Domino

Somewhere, there’s a stygian discotheque that plays Robert Loveless ad infinitum. On Domino, Loveless sounds like he’s been hangin’ with the no-goodniks on the wrong side of the harbour. Warped 45-soul gets sleazy with manipulated grooves. This one’s another diamond in Halifax’s kimberlite pipe.

Quelque part se trouve une discothèque ténébreuse où l’on joue du Robert Loveless à l’infini. Sur Domino, Loveless a l’air d’avoir fréquenté les voyous dans le mauvais côté du refuge. En présence de grooves manipulés, un soul 45 tordu devient glauque. Voici un autre diamant provenant de la pipe de kimberlites d’Halifax.


Robert Loveless – Get a Life, Get a Love


Robert Loveless – Too Soon

New Canadiana :: Alex Calder – Strange Dreams

Weird_Canada-Alex_Calder-Strange_DreamsWeird_Canada-Alex_Calder-Strange_Days-thumb

Maybe we should all live in a delusional dream like the one Alex Calder proposes. Or maybe he really is born in another time. A time where bodies walked freely through psychedelic soundwaves. Listening to this album is like living in a utopian place where a warm voice guides us along its unknown paths. A journey enriched by layers of mellifluous synths that forge new realities where our minds inevitably wander. A psychotherapy session shaped on tape. No need for divans, just dance, dance, dance, and in the end what remains is pure joy.

Peut-être que nous devrions tous vivre dans un rêve délirant comme celui proposé par Alex Calder. Ou peut-être est-il vraiment né dans une autre époque. Une période où les corps marchaient librement parmi des ondes acoustiques psychédéliques. Écouter cet album est comme vivre dans un endroit utopique où des voix chaleureuses nous guident le long de ses chemins inconnus. Un voyage enrichi par des couches de synthétiseur qui façonnent de nouvelles réalités dans lesquelles notre esprit erre inévitablement. Une session de psychothérapie formée sur une cassette. Nul besoin de divans; dansez, dansez, dansez, et au final, un pur bonheur est tout ce qui reste.


Alex Calder – Born in Another Time


Alex Calder – The Morning

New Canadiana :: RAMZi – Bébites

Weird_Canada-RAMZi-Bebites

The spirit of the jungle is a harmony that manifests in pluralistic conflict. As RAMZi pulls us below the canopy, the peace of chlorophyllic homogeneity gives way to alien discombobulation. The bébites scamper along the cold, damp earth, screeching in perpetual cacophony. This is the language of war and sex. Peace, for the bébites, is inexpressible. It is only through the polyglot mediation of RAMZi that their cacophony becomes euphony. As such, the meaningful substance of Bébites becomes apparent in its constituent sonic organisms. To bounce with the bébites is to see the unity of the jungle in all of its beautiful disarray.

L’esprit de la jungle est une harmonie qui se présente sous forme de conflit pluraliste. Alors que RAMZi nous amène sous la voûte forestière, la paix de l’homogénéité chlorophyllienne cède le passage à l’émoi extraterrestre. Les bébites galopent sur la terre froide et humide, hurlant dans une cacophonie perpétuelle – le langage de la guerre et du sexe. Pour les bébites, la paix est inexprimable. Leur cacophonie devient seulement euphonie dans la médiation polyglotte de RAMZi. L’importante substance même de Bébites devient apparente dans les organismes acoustiques qui le composent. Danser avec les bébites, c’est voir l’unité de la jungle dans toute sa jolie désorganisation.


RAMZi – Dancehall Bébite


RAMZi – Nuptial Bébites

New Canadiana :: Wind Rose and Sean Caulfield – Lamentations

Wind Rose - Lamentations

Lamentations embodies a strange contradiction: despite the meticulous nature of the sounds contained within, the album maintains a distinct sense of immediacy that allows for devastating emotional impact. Recorded after the death of the artist’s father, Lamentations is a reflection of the grieving process that soon followed. The sounds here are razor sharp and microscopically detailed, and over the course of an hour they undergo a kind of sonic vivisection as both the instruments and the artist are pushed to their absolute extremes. The effect is almost maddening, but ultimately Lamentations succeeds, effectively capturing the process of grief and recovery in the wake of immense personal loss.

Lamentations représente une contradiction étrange : malgré la nature méticuleuse des sons qui s’y trouvent, l’album maintient un sens distinct de l’immédiateté qui permet un impact émotionnel dévastateur. Enregistré après la mort du père de l’artiste, Lamentations est une réflexion sur le processus de deuil qui a rapidement suivi. Les sons ici sont aiguisés comme des lames de rasoir et détaillés de façon microscopique, et pendant l’heure où ils œuvrent, ils subissent une genre de vivisection acoustique alors que les instruments et l’artiste sont poussés à leur extrême absolu. L’effet est presque exaspérant, mais en fin de compte, Lamentations parvient à ses fins, capturant efficacement le processus de douleur et de guérison à la suite d’une perte personnelle énorme.


Wind Rose – Translation


Wind Rose – Core Cry

New Canadiana :: The Pygmies – Inside Your Mind

The Pygmies - Inside Your Mind

The Pygmies’ newest release is a mesmerizing set of tracks that get inside your mind, tinker around, and leave you dancing. Clean snare snaps break through layered instrumentation in energetic leaps. Thoughts ride on the clean bass and guitar, exploring new sonic spaces glued by smooth vocals and sweeping organ. The effect is total mind control: foot tapping leads extended to full-blown body moving.

La plus récente sortie de The Pygmies est un ensemble de chansons hypnotiques qui pénètrent votre esprit, s’y amusent et partent en vous laissant danser. Des bruits secs nets percent l’instrumentation superposée en bonds dynamiques. Des pensées se promènent sur les basses et les guitares épurées en explorant de nouveaux espaces acoustiques fixés à l’aide de chants doux et d’un organe qui glisse. L’effet manipule complètement votre esprit : les premiers tapements du pied mènent au mouvement du corps tout entier.


The Pygmies – Chain Reaction


The Pygmies – I Can’t Get Out