Tag: field recordings

New Canadiana :: Modo Koagon – Ebb

Weird_Canada-Modo_Koagon-Ebb

The field recordist curls up after a long life and goes to sleep. The moment – the fall – the rise – the bridge – the break – eternally suspended in the midst of infinite sound.

A toy xylophone, screaming shoreline wind, liquid sliding on skin, dead radio whirling the drain, while stirring the spoon chinks the glass, razors buzz, the jazz cd skips, the car and the sound the land makes as you pass through it, insects in trees, blades on ice, the gutters melting, tapping typewriter, the beep of the life support machine, the clock on the wall.

You discover the moment of death – that split second before the jump, forever.

Le preneur de son se pelotonne après une longue vie et s’endort. L’instant – la chute – l’ascension – la transition – la rupture – l’homme est éternellement suspendu au milieu d’un son infini.

Un xylophone jouet, le hurlement du vent en provenance du rivage, le glissement d’un liquide sur la peau, une radio à plat s’écoule en tourbillons par la bonde, la cuillère fait tinter le verre lorsqu’on la remue, des rasoirs qui bourdonnent, le CD de jazz saute, l’auto et le son que la terre produit alors que vous passez dessus, les insectes dans les arbres, des lames de patin sur la glace, des gouttières fondent, les bruits de frappe d’une machine à écrire, les bips de l’appareil veillant au maintien des fonctions vitales, l’horloge accrochée au mur.

Vous découvrez l’instant de la mort – cette fraction de seconde avant le grand saut, à jamais.

Modo Koagon – Ebb (For Wilhelm and Ellen)

Modo Koagon – He Took Up Gardening When His Wife Passed

New Canadiana :: Philippe Battikha – Invisible Backgrounds

Weird_Canada-Philippe_Battikha

Philippe Battikha of CORSE and La Part Maudite steps out for an avant-serenade on this mournful solo offering. The granular tones and careening curlicues of his trumpet drift in slow-mo flow through soundscapes of bustling street corners, Super 8 camera whirr, and less recognizable squishes. Double bass saws through “Beyond You” while “Time For New Hands” casts a pall over haunted pianos, righteous vocals samples, and the soothing ASMR of rain on a windowsill.

Philippe Battikha, membre des groupes CORSE et La Part Maudite prend une pause pour nous offrir une sérénade avant-gardiste sur cet album solo mélancolique. Les enjolivures de sa trompette s’égrènent en formant des spirales qui ralentissent à travers les bruits des coins de rue animés, le vrombissement de la caméra super 8, et autres sons non identifiés. La contrebasse évoque l’égoïne tout au long de « Beyond You » alors que « Time for New Hands » enveloppe de brouillard des pianos hantés, des bribes de voix moralisatrice et de réconfortants ASMR qui rappellent la pluie sur la fenêtre.

Philippe Battikha – Time For New Hands

Philippe Battikha – Beyond You