Search Results for "students of decay"

New Canadiana :: Sarah Davachi – Barons Court

Sarah-Davachi

A long time ago, the island was born. It crept into the ocean with a tiny splash and paddled out into the blue depths. Salt crusted its craggy lips, forming razor sharp stalactites atop the shiny green eyelids of palm fronds.

The earth shifted its shoulders. Thick, bullying waves crashed into the shoreline, nipping granular bites and regurgitating a frothy mass. Ominous clouds muted the sun with discordant, deliberate bowstrokes. The wind wrote twin poems and tucked them between a stand of crooked trees.

Quietly and without complaint, the island pivoted with the earth, but it did not change partners.

Il y a de cela très longtemps, l’île vint au monde. Elle se glissa dans l’océan en laissant entendre un faible clapotis et nagea dans le bleu des profondeurs. Le sel se cristallisa sur ses lèvres burinées et des stalactites acérées se formèrent sur ses paupières vertes et luisantes en frondes de palmier.

La terre tourna les épaules. De grosses vagues coriaces s’écrasèrent sur les berges, les égrainèrent à petites bouchées et régurgitèrent une masse écumeuse. Les nuages menaçants étouffèrent le soleil avec des coups délibérés d’archet dissonant. Le vent écrivit des poèmes jumeaux et les blottit au creux d’une forêt d’arbres tortueux.

En silence sans se plaindre, l’île tourna avec la terre, mais ne changea pas de partenaire.

Sarah Davachi – Heliotrope

Sarah Davachi – Wood Green

New Canadiana :: Kyle Bobby Dunn – Kyle Bobby Dunn and the Infinite Sadness

Kyle Bobby Dunn - Kyle Bobby Dunn and the Infinite Sadness

Close your eyes. Imagine yourself sitting on a pew in an empty basilica. Deafening silence. Slow moving strings stray from each wall of this large chamber. With each passing second, you feel more alone than you’ve ever felt. Your sadness will grow as drones formulate. It will become unbearable, but you will break emotional constraint; something you’ve been trying to overcome. Through the inner-most tranquil states of mind, you will glide. This is the moment you realize your sadness is infinite, but you’re content with it being so.

Fermez les yeux. Imaginez-vous assis sur un banc dans une basilique déserte. Silence assourdissant. Des cordes se mouvant lentement s’éloignent de chaque mur dans cette large chambre. Avec chaque seconde qui passe, vous vous sentez plus seul que jamais auparavant. Votre tristesse s’accroîtra à mesure que le timbre continu se formera. Elle deviendra insupportable, mais vous briserez cette contrainte émotive; quelque chose que vous avez tenté de surmonter. Au sein du plus tranquille des états d’âme vous vous glisserez. C’est à ce moment que vous réalisez que votre tristesse est infinie, mais vous êtes content qu’il en soit ainsi.


Kyle Bobby Dunn – Mon Retard


Kyle Bobby Dunn – Ghostkeeping Verses I-IV

New Canadiana :: Secret Pyramid – Movements of Night

Secret Pyramid - Movements of Night

This great creator, Secret Pyramid, has built magnificent geometry that rips skyward from the horizon. Frozen fractals splinter and jut with kaleidoscopic energy. Slow, careful movements groan over glacial fissures. Azure eyes reflect a blizzarding expanse. Gusts hurry across craggy plains, buried in white, fallen heaven. A reverent quietude booms. Awe is commanded. The loneliness of existence is pronounced, but like perfect dark night, it is soothing. Vision shifts from focus. Arms outstretched, we fall backward into the yawning moulin and are taken.

Ce grand créateur, Secret Pyramid, a construit une somptueuse géométrie qui pointe vers le ciel à l’horizon. Des fractales gelées se brisent en éclats et saillent avec une énergie kaléidoscopique. De lents mouvements précautionneux gémissent au-dessus des fissures de glace. Des yeux bleu ciel réfléchissent l’étendue d’un blizzard. Des rafales se pressent sur des plaines escarpées, enterrées dans un blanc paradis déchu. Une respectueuse quiétude mugit. Un effroi mêlé de respect est de mise. La solitude de l’existence est prononcée, mais comme une nuit parfaitement sombre, c’est relaxant. La vision change de point de focalisation. Les bras déployés, nous nous laissons tomber à la renverse dans le moulin qui bâille et sommes pris.


Secret Pyramid – Quiet Sky


Secret Pyramid – Move Through Night

New Canadiana :: Ian William Craig – A Turn of Breath

Weird_Canada-Ian_William_Craig-A_Turn_of_Breath

Paysage dans la brume, les débris d’humanité révèlent un monde désenchanté. Nous ne sommes pas ici dans l’ornière du cliché post-apocalyptique, mais dans l’orbe de l’authentique révélation, sybilline et obvie. Le drone anthume de A Turn of Breath vous dépouille de toute ironie, de toute frivolité. En bon émule de la décadence, vous prenez ensuite place dans le char d’Hermès et montez à l’assaut de l’ineffable, muraille qui se donne à qui sait entendre. Alors vous verrez. Des ruines sans désespérance. La dignité dans le chaos. La grâce dans la voix humaine. La foi au bout du souffle.

A landscape in mist, humanity’s debris reveals a disenchanted world. We’re not here in the ordinary post-apocalyptic cliché, rather we’re in the sphere of authentic revelation, symbiotic, in the met-and-done-away-with. The authentic drone of A Turn of Breath strips you of all irony and friviolity. A good disciple of decadence, you then take the place on Hermes’ throne and mount the height of ineffability, a wall which gives to those who know how to listen. Then you see. Ruins without despair. Dignity in chaos. Grace of the human voice. Faith at the end of a breath.


Ian William Craig – One the Reach of Explanations


Ian William Craig – Either/Or