Category: compact disc

New Canadiana :: Catbag – Missing Holes

Weird_Canada-Cat_Bag-Missing_Holes.jpg

In a dim sub-level zone, a new consciousness arises out of different micro bacteria and algae. It is you and I. Catbag, performing the role of the cauldron-stirrers, remove smoking items from the brine. Everything suddenly seems very immediate, very close. Magic order reveals itself in the discarded piles of relics. M. Wiebe’s voice comes to us, a reassurance of human thought in the primordial sludge. We stumble on the path, but stay true to our course. We negotiate with the giant insects and leeches. It’s not a safe record, but it’s comforting. It’s a place to rest in unease, it’s a place of acceptance. Fear is familiar. The missing hole is filled by an absence.

Dans une zone souterraine dont l’éclairage est tamisé, une nouvelle conscience émerge de différentes micro bactéries et algues. C’est toi et moi. Les membres de Catbag, jouant le rôle de touilleurs de casseroles, enlèvent des choses fumantes de la saumure. Tout semble soudain très immédiat, très proche. Un ordre magique se révèle dans les piles de reliques abandonnées. La voix de Mitchell Wiebe nous parvient, une parole rassurante de pensée humaine dans la boue primordiale. Nous trébuchons sur le chemin, mais restons fidèles à notre trajectoire. Nous négocions avec les insectes géants et les sangsues. L’album n’est pas un disque sûr, mais il est réconfortant. C’est un endroit où l’on se repose dans le malaise, un lieu d’acceptation. La frousse est familière. Le trou manquant est empli d’absence.

Catbag – Half Nelson

Catbag – Fake Fascination

New Canadiana :: Kainé, Fili and the Believing Box – Free and Easy Wanderer

Weird_Canada-Kaine_Fili_and_the_Believing_Box-Free_and_Easy_Wanderer

Kainé and Fili wander free and easy through a soundscape they seemingly create by magic. Unsullied by human discoloration, the experience is exquisitely primal, unblemished. The senses you’ve relied on become useless to you, so you allow your hand to be taken in the music’s delicate grasp. It leads you, guides you. The secret of the cosmos is encapsulated in a single strident note. This mystery is further explored in a quiet conversation between violin and cello. Electronic murmurings remind you that you are indeed human, and that you are a sightless observer. Vocals echo your displacement.

Kainé et Fili vagabondent libre et aisé à travers un paysage sonore qu’ils semblent créer par magie. Non souillé par la décoloration humaine, l’expérience est exquisément primale, sans imperfections. Les sens sur lesquels vous aviez dépendu vous deviennent inutiles, alors vous vous permettez de vous faire prendre la main dans la prise délicate de la musique. Elle vous mène, vous guide. Le secret du cosmos est encapsulé dans une seule note stridente. Ce mystère est davantage exploré dans une conversation tranquille entre violon et violoncelle. Des murmures électroniques vous rappellent que vous êtes en effet humain, et que vous êtes un observateur aveugle. Les chants évoquent votre déplacement.

Kainé, Fili and the Believing Box – Crickets

Kainé, Fili and the Believing Box – Ocean Ghost

New Canadiana :: x41 – S’up, Pluto?

Weird_Canada-x41-Sup_Pluto

The bedroom is a black hole. Dangling books with fluttering pages. Creased jeans crossing and uncrossing their worn out, indigo legs. A long-lost retainer, spackled with dried spittle and dust. Routine detritus shaken free by the swirling magnetism of a nameless void. Something stirring underneath the crumpled sheets and billowy comforter, pulsing with electromagnetic puffs. It struggles, whispering word-salad. Like an over-stuffed envelope, the bedroom collapses around itself. Contained, but bulging at the seams. Mail it away. Make it someone else’s problem.

La chambre à coucher est un trou noir. Des livres ballants avec des pages voltigeantes. Des jeans plissés se croisent et se décroisent les jambes indigo usées. Un appareil dentaire, perdu de vue depuis longtemps, enduit de crachat et de poussière. Détritus routiniers libérés par le magnétisme tourbillonnant d’un vide intersidéral sans nom. Quelque chose qui s’agite sous les draps froissés et la literie houleuse pulse avec des bouffées électromagnétiques. Elle a de la misère, murmurant une salade de mots. Comme une enveloppe surchargée, la chambre à coucher s’effondre sur elle-même. Close, mais pleine à bomber. Postez-la ailleurs. Rendez-la le problème d’un autre.

x41 – S’up Pluto

New Canadiana :: Merganzer – Mirror Maze

Weird_Canada-Merganzer-MirrorMaze_FrontCover.jpg

Explosions in a snowy forest never felt so calm. From Sarah Neufeld to Owen Pallett, Canadian violinists are breaking out on their own for dangerous, relaxing records. Their instruments are used for far more than back-up and traditional folk songs. Previously refracting throughout the sounds of Timber Timbre, Feist, and Basia Bulat, it’s Mika Posen’s time to shine back. Enter into her Berlin labyrinth laid in effigy to Dvorak and Mendelssohn for a pleasant entanglement.

Des explosions dans une forêt neigeuse n’ont jamais été aussi calmes. De Sarah Neufeld à Owen Pallett, les violonistes Canadiens se libèrent pour la création solitaire de dangereux disques relaxants. Leurs instruments sont utilisés pour bien plus que le soutien ambiant et les chansons traditionnelles folk. Précédemment réfracter à travers les sons de Timber Timbre, Feist et Basia Bulat, c’est le moment pour Mika Posen de rayonner. Entrez dans son labyrinthe Berlinois étalé en effigie à Dvorak et Mendelssohn pour un imbroglio plaisant.

Merganzer – Broken Telephone

Merganzer – Tritone

New Canadiana :: Cris Derksen – Orchestral Powwow

Weird_Canada-Cris_Derksen-Orchestral_Powwow.jpg

Enter through the East facing door. You are immediately drenched in the tears of spirits desperate to be heard over the deafening chatter of demons. You feel the vibrations of howling ghosts as they weave through intricate threads of conflicting comforts: loud and soft, weak and strong, destroyed and rebuilt, mourning and hopeful. In a daze, white light crashes into your body, rejuvenating lost hope and fusing the spirit world with your own. Electrified and covered in flecks of gold, you exit through the West door gasping for air.

Entrez par la porte qui fait face à l’Est. Vous êtes instantanément noyé dans les larmes des esprits désespérés de se faire entendre dans le brouhaha assourdissant des démons. On sent les vibrations des fantômes hurlant pendant qu’ils s’immiscent dans la trame d’un canevas complexe de conforts contradictoires : strident et apaisant, faible et puissant, démoli et rebâti, endeuillé et nourri d’espoir. En un éclair, une lumière blanche s’abat sur votre corps, ravive l’espoir éteint et fusionne le monde des esprits au vôtre. Électrifié et émaillé d’or, vous sortez par la porte de l’Ouest en cherchant à reprendre votre souffle.

Cris Derksen – Round Dance ft. Northern Voice

Cris Derksen – New Women Song ft. Jennifer Kreisberg

New Canadiana :: The Original Folk Trio – The Original Folk Trio

Weird_Canada-The_Original_Folk_Trio.jpg

Miasmal free-form jazz from the deep-East of our northernly quilt.

All manner of dirigible sounds carried by lofty winds to the ears of those inclined to dance the dance of whirring vitality.

This is the sonorous embodiment of caring about only that which matters: the sharp pang of saline air, the acknowledgment of the restless spirit, and the gusto required to turn cold months into warm improvisations.

Du jazz libre miasmatique en provenance de l’Est profond de notre courtepointe nordique.

Toutes sortes de sons maniables sont transportés par d’imposants vents aux oreilles de ceux enclins/portés à danser la danse de la vitalité vrombissante.

Voici l’incarnation sonore qui représente le fait de s’occuper seulement de ce qui importe: la pointe acérée de l’air salin, la reconnaissance de l’esprit sans repos et l’entrain nécessaire pour transformer les mois froids en improvisations chaudes.

The Original Folk Trio – Left

The Original Folk Trio – All Glory & Praise To Our Reptilian Overlords

New Canadiana :: Elura – Everything You Loved Will Be Carried Away

Weird_Canada_-_Elura_-_Everything_You_Loved_Will_Be_Carried_Away.jpg

The white blanket of the winter sky extends from high to low, blending into the snowy carpet. The mournful strings chill all colour of emotion out of the air, leaving just memory ghosts of things lost. The baritone voice brings the present into clear relief. Frozen in the moment. Beautiful. Untainted by any warmth that would melt the crystal clarity.

Le manteau blanc du ciel d’hiver s’étend de haut en bas, se fondant dans le tapis de neige. Les cordes en deuil font résonner dans l’air des émotions de toutes les couleurs, ne laissant des choses perdues que des souvenirs fantômes. La voix baritone mène le présent vers un doux répit. Moment glacé. De toute beauté. Indifférent à toute chaleur capable de venir fondre cette clarté cristalline.

Elura – Statues/Alone In The Winter

Elura – We Will All Laugh As We Die Sleeping (Come Reap)

New Canadiana :: Psychic Pollution – Tanz Für Dunklen Seelen (Dance for Dark Souls)

Weird_Canada-Psychic_Pollution-Tanz_Fur_Dunklen_Seelen

Minimal homage. MIDI remembrance. Tonal recall. Behold, the next stage in the inevitable evolution of Psychic Pollution. An invitation to the cyberpunk after party of a cosmic century. Rub shoulders with the spectres of influence. William Gibson b2b Dieter Moebius. What they really need to know is: can you dance to this?

Hommage minimal. Souvenirs MIDI. Rappel tonal. Voici la prochaine étape de l’évolution inévitable de Psychic Pollution. Une invitation à l’after party cyberpunk d’un siècle cosmique. Venez jouer du coude avec les spectres de l’influence. William Gibson et Dieter Moebius dos à dos. La question qui leur importe réellement: sauront-ils vous faire danser?

Psychic Pollution – Können Sie Dies Tanzen? (Can you Dance to this​?​)

Psychic Pollution – Angst In Pursuit (Fear in Pursuit)

New Canadiana :: The Winter Coats – Why So Monumental?

Weird_Canada-The_Winter_Coats-Why_So_Monumental

The cryptically unknowable Frederictonian duo of Garcia and Le Noir have produced a sophomore record you’d be proud to learn was created in your neck of the woods. Updating fans infrequently, rarely releasing tunes, and playing shows even more interstitially, it’s fair to assume they no longer exist at any juncture, but they’ve somehow surpassed the lifespan of many of their cohorts: Yellowteeth, Lee Harvey Oswalds, etc. Let Luis and Joel become your personal Boris or Glenn Branca.

Cryptique et insondable, le duo frédérictonnais Garcia-Le Noir a produit un deuxième album qui, vous serez heureux d’apprendre, a été conçu dans la forêt près de chez vous. Le groupe mettant irrégulièrement leurs admirateurs au fait, lançant rarement de nouvelles chansons et étant en spectacle à intervalle encore plus irrégulier, il aurait été acceptable de croire que le duo s’était éteint à tout moment. Il a pourtant dépassé en longévité ses compères : Yellowteeth, Lee Harvey Oswalds, etc. Laissez Luis et Joel devenir votre Boris ou votre Glenn Branca bien à vous.

The Winter Coats – The Chymical Wedding of Christian Rosenkreutz

The Winter Coats – Not For Us To Say

New Canadiana :: Juliana LaChance – HEYAHO

Weird_Canada-Juliana_LaChance-HEYAHO.jpg

After climbing all sixteen branches of the astral oak that stands tall beside mirrored waters, you find yourself at the crown, above the leaves. Choral voices rain down and the ancient truths they sing sound familiar and otherworldly. They unhinge you. The message is understood and glassy strings pluck and dance across your eye-lids, encouraging a deep contemplative slumber. Once awake the tree is seen towering above you, just as mysterious as before. It calls to you to climb, and as always, you oblige.

Après avoir escaladé les seize branches du chêne astral qui s’élève bien haut près des eaux réfléchies, vous vous retrouvez à la cime, au-dessus des feuilles. Des voix chorales pleuvent à verse et les vérités ancestrales qu’elles chantent vous semblent familières et surnaturelles. Elles vous décrochent. Le message est compris et des cordes transparentes pincées dansent à travers vos paupières, encourageant un profond sommeil contemplatif. Une fois réveillé, vous voyez l’arbre se dresser au-dessus de vous, aussi mystérieux qu’avant. Il vous appelle à grimper, et comme toujours, vous accédez à sa requête.

Juliana LaChance – Valgus

Juliana LaChance – Sweet Renee