Category: New Canadiana

New Canadiana :: Right Shitty – Bachelor of Arts

Weird_Canada-Right_Shitty-Bachelor_of_Arts.jpg

Loud guitars continue to dominate the Port City attempting to overpower the din and dominance of the monopolized industrial industry. Blazing another branched off trail alongside the path carved by the likes of the Wooden Wives, Little You Little Me, and Stegosaurus, Right Shitty will wake you up with a splash to the face and molars buzzing. Sign up for this degree program immediately.

Les guitares bruyantes continuent à dominer le Quai de la ville essayant de vaincre le vacarme et la dominance de l’industrie industrielle. Brûlant un autre sentier qui bifurque aux côtés du chemin sculpté par ceux comme les Wooden Wives, Little You Little Me et Stegosaurus, Right Shitty va vous réveiller avec une éclaboussure au visage et des molaires vibrantes. Inscrivez-vous à ce programme d’études immédiatement.

Right Shitty – Best Buzz

Right Shitty – Anhedonia

New Canadiana :: Alex Curtis – Sheer Curtain

Weird_Canada-Alex_Curtis-Sheer_Curtain.jpg

Icy wind and the whir of a stop-start motor on a frozen driveway. Broken is the one whose overtures are those of semi-northernly frigidity; intoned voices commixed to the point of spililng through the frosted windows of a basement too cold to keep itself warm. The yearning is obvious; spoken even. Pale blue eyes and the reckoning of humanity, fragile while loosening itself from the drapery of iconoclastic figures of the past. To breathe while sleeping is a gift, given that nihilism is the sad voyeur whose eyes frost the warm heart in the early dark of a prairie morning.

Le vent glacial et le ronronnement intermittent d’un moteur sur une allée gelée. Brisé est celui dont les ouvertures sont d’une frigidité quelque peu nordique, les voix qui s’élèvent se métissent jusqu’à ce qu’elles se renversent par les fenêtres givrées d’un sous-sol trop froid pour se garder au chaud. Le souhait est clair; même prononcé à voix haute. Les yeux bleus pâles et le jugement de l’humanité, fragile tout en se dénouant de la draperie des personnages iconoclastes du passé. Respirer en dormant, c’est un don, étant donné que le nihilisme est le voyeur triste, duquel les yeux gèlent le cœur chaud dans le noir de la prairie tôt le matin.

Alex Curtis – I Was A Bad Person Blues

Alex Curtis – On Beheading

New Canadiana :: Wares – Missed the Point b/w Beach Date

Weird_Canada-Wares-Missed_the_Point

School’s in, city kids, and attendance is compulsory. On “Missed the Point”, Wares’ opening salvo of ring mod punk rock capitulates to capital-p Power pop. On the b-side: brass-coupled lakefront nostalgia, sunbleached ivories sufficiently tickled – now with extra curtain-drawn catharsis. Knock down the door and, fuck it, let ‘em see you bleed.

L’école est ouverte, les enfants de la ville, et la présence est obligatoire. “Missed the Point” de Wares s’ouvre sur une salve de modulation en anneau (ring mod) punk rock qui capitule jusqu’à p-majuscule Power pop. Sur la face B: la nostalgie du bord du lac conjuguée aux cuivres, les ivoires blanchis au soleil assez chatouillés – maintenant avec plus de catharsis rideaux-fermés. Défoncez la porte et d’la marde, laissez-les vous voir saigner!

Wares – Missed the Point

New Canadiana :: Dagger Woods – Dagger Woods EP

Weird_Canada-Dagger_Woods-Dagger_Woods_EP

Pulsing with visceral cacaphonies and attentive soundscapes, Dagger Woods creates a cerebral pulse. Dagger Woods graft lo-fi and hi-fi components on spaced out, and the arrangement of their various sonic branches weave a healthy helix. Perilous at times, new teeth is a disquieting tangent. Though short, the EP is enduring.

Palpitant de cacophonies viscérales et d’ambiances sonores attentives, Dagger Woods crée un pouls cérébral. Les composantes de basses et hautes définitions de Dagger Woods sur spaced-out et l’arrangement de leurs diverses branches soniques tissent un processus sain. Parfois périlleuse, new teeth est une tangente inquiétante. Bien que court, le EP est résistant.

Dagger Woods – Spaced Out

Dagger Woods – New Teeth

New Canadiana :: Wooden Wives – Workers! Strike Down These Enemies Of Victory

Weird_Canada-WoodenWives-Workers.jpg

WIVES IS OVER. With a decade-long presence that winds throughout Saint John’s music scene, the Wooden Wives were unlikely to go out with anything but a bang as their ever-morphing, explosive presence comes to its inevitable conclusion. Despite containing mostly previously unreleased tracks, the final album from the Wooden Wives fittingly plays like a Best Of compilation, running the gamut between spoken word pieces, fast punk snippets, a cover, and long drone selections. Subverting the idea of what constitutes a song, the Wooden Wives relax the mind and energize the body. Influencing innumerable groups from the Maritimes and already splitting off to form a handful of their own exciting new projects, they are gone but hardly forgotten. Wooden Wives 2005-2015 RIP.

Le temps des WIVES est fini Avec une présence sur presque toute la scène musicale de Saint-John’s de 10 ans, il était peu plausible que les Wooden Wives n’allaient pas quitter sans frapper fort alors que leur présence explosive et toujours changeante vient à son inévitable conclusion. Malgré qu’il contient majoritairement des pistes précédemment non publiées, l’album final des Wooden Wives joue de façon appropriée comme un Best Of des compilations, dirigeant la gamme entre les fragments de mots parlés, les bribes rapides de punk, une couverture et une longue sélection de drones. Renversant l’idée de quoi constitue une chanson les Wooden Wives relaxent l’esprit et donnent de l’énergie au corps. Influençant d’innombrables groupes des Maritimes et s’étant déjà séparés pour former une poignée de leurs propres nouveaux projets excitants, ils sont partis, mais pas oubliés. Wooden Wives 2005-2015 RIP.

Wooden Wives – Gone With the Wind

Wooden Wives – Figureheads

New Canadiana :: Carla Sagan – Observer Bias

Weird_Canada-Carla_Sagan-Observer_Bias

Predictably, another cosmic-Rorshach test is passed with flying colours. The Cosmos Update notes that there have been fewer sightings of UFOs and more stories of abductions. Good. Star-gazing on a sticky summer evening, we draw straws to decide who will try to convince the pilot to stop along the way and pick up all remaining pals. As long as we have each other we’ll do well on Mars. We’ll teach them frisbee.

Prévisiblement, un autre test de cosmique-Rorshach est passé haut la main. La Mise à jour du Cosmos constate qu’il y avait moins d’apparitions d’ovnis et plus d’histoires d’enlèvement. Bien. Regardant les étoiles par une soirée collante d’été, nous tirons à la courte paille pour décider qui va essayer de convaincre le pilote d’arrêter sur le chemin et de ramasser tous les amis restants. Pourvu que nous nous avons l’un l’autre, nous allons bien réussir sur Mars. Nous allons leur enseigner le frisbee.

Carla Sagan – Cosmos Theme

Carla Sagan – ‘Heroes of Space Travel’

New Canadiana :: armahain – being human

Weird_Canada-armahain-being_human

You’ve been lying in bed a lot lately, putting it all off and endlessly refreshing. You spend time in the backseats of cars at night and your friends talk without you up front. Someone you haven’t seen in a long time says something achingly, sincerely kind about you. You can’t remember the last time you blushed like this. If there are synths, they are shifting glaciers. If there are drums, they are stuttering teenagers. If you go walk alone it’s all better and worse at the same time. “I’m doing well; things are going great.”

Tomorrow is the day you will wake up and be productive, you swear.

Tu t’allonges beaucoup sur ton lit dernièrement, fermant tout et restant frais. Tu passes du temps sur la banquette arrière des voitures la nuit et tes amis parlent sans toi à l’avant. Quelqu’un que tu n’as pas vu depuis longtemps dit quelque chose de douloureusement, sincèrement gentil à propos de toi. Tu ne peux pas te rappeler de la dernière fois que tu as rougie ainsi. S’il y a des synthétiseurs, ils sont des glaciers qui bougent. S’il y a des batteries, ils sont des adolescents qui bégayent. Si tu vas marcher seul, tout est mieux et pire à la fois. « Je m’en sors bien; les choses vont bien. »

Demain c’est le jour où tu vas te réveiller et être productif, tu le jures.

armahain – kaksi

armahain – seitsemän

New Canadiana :: Seri Oko – Seri Oko

Weird_Canada-Seri_Oko-Seri_Oko

Since the dawn of electric light we have deliberated wildly about what may lurk in freshly rendered darkness, the space ransacked of radiation by the flick of a switch. This narrative replays in the basements and attics of the city’s industrial graveyards, when the house lights go down and phantasm reigns. Upon this shade Seri Oko casts their billowing proclamation: sending it sinuating with layers of feedback to the darkest reaches of the room. Gutted, we surface, with visions of silky rapture thwarted by metallic hum.

Depuis l’aube de la lumière électrique nous avons réfléchi furieusement à ce qui peut rôder dans l’obscurité fraîchement retournée, l’espace ravagée de radiation par l’effleurement d’un interrupteur. Cette narration rejoue dans les sous-sols et les greniers des cimetières de villes industrielles quand les lumières de la maison s’éteignent et le fantasme règne. Sur ce ton, Seri Oko jette leur proclamation gonflante, l’envoyant sinuer avec des couches de réactions dans les confins les plus noirs de la pièce. Estomaqués, nous faisons surface avec des visions d’extases soyeuses déformées par un fredonnement métallique.

Seri Oko – Iridescence

Seri Oko – Treading Water

New Canadiana :: Look Sacré – Nécromensonge

Weird_Canada-Look_Sacre-Necromensonge.jpg

If it sounds “like a ton of bricks”, how do you dance to it? With a sledgehammer? Post-punk rhythms waltz in Nécromensonges, and send us to the floor with every new turn of the grid. It’s like a merry-go-round playing with gravity: it pushes you to the ground, then up in the air you become all light, your head empty of blood. It’s there that the poetry of Look Sacré consumes itself (the blood has returned to your feet); you feel your way along between the corpses and the loose soil, full of images which you touch without eyes. Bring your hippest phantoms…

Si ça sonne « comme une tonne de briques », ça se danse comment? Avec une massue? Les rythmes post-punk valsent dans Nécromensonges, et nous renvoient au plancher à chaque nouveau tour de quadrille. C’est comme un manège jouant avec la gravité : ça t’appuie au sol, puis tu deviens tout léger dans les airs, la tête vide de sang. C’est là que la poésie de Look Sacré se consomme (le sang est rendu dans les pieds); on erre à tâtons entre les morts et la terre meuble, plein d’images qu’on touche sans les yeux. Amenez vos fantômes les plus hip…

Look Sacré – Nécromensonge

Look Sacré – Ben Oui

New Canadiana :: Paranerd – Writ EP

Weird_Canada-Paranerd-Writ_EP.jpg

We’ve always been inclined to dance together in circles. Mind you, our feet barely shuffle, and our bopping heads merely impose our knees to dip whilst clurbing. The thought of being streaked with ultraviolet light by ceiling projectors is tempting enough to check in, but tonight we’re really better off vibin’ from each other’s houses. Our jiving abilities are overcome by our own reveries, induced by the fluidity of oonts, tweaks and burbles. There are disparate segments of syncopated, burst mode riddums that clatter in sequences. A singular, spacey squelch that typifies a launch into hyperspace and sweeping cut off frequencies for full velocity.

Nous avons toujours été enclins à danser en rond ensemble. Mais attention, nos pieds traînent à peine et nos têtes rebondissantes ne font qu’imposer à nos genoux de se ployer pendant que nous sortons en boîtes. L’idée de se faire strier de lumières ultraviolettes par des projecteurs au plafond est assez tentante pour participer, mais ce soir nous ferions mieux de prendre du bon temps à partir de nos maisons. Nos habilités à giguer sont vaincues par nos propres rêveries, induites par la fluidité des boom boom, des altérations et des gazouillis. Il y a des segments disparates de rythmes en mode rafales syncopés qui se fracassent en séquences. Un bruit de succion singulier qui caractérise un lancement dans l’hyperespace et un balayage coupent les fréquences pour atteindre une pleine vélocité.

Paranerd – Wakcz

Paranerd – Walxc