New Canadiana :: Chik White // Holiday Rambler – Split


Weird_Canada-Chik_White-Holiday_Rambler-Split

The latest in Arachnidisc’s series of split tapes (sides 15 and 16) unplugs and takes two steps back in time with strong turns from Chik White (Darcy Spidle of Divorce Records / OBEY Convention) and Holiday Rambler (D. Alex Meeks of Hooded Fang). The music of Chik White takes the crudest elements of American folk as a base for his muddy improvisations that find their muttered, salt-marsh-soul somewhere between Bill Orcutt and Jandek’s acoustics with accompaniment by a junkyard orchestra of Jew’s harp and kitchen-sink-percussion. When once asked by a journalist to help decipher the lyrics to a little-known country blues, John Fahey replied, “they didn’t care about the words” and “were all illiterate anyway.” Holiday Rambler sings for these illiterate ghosts who seem to be nodding in approval while turning a victrola’s crank. The folklore of Alan Lomax blows hard over the Appalachian porches (old men and all) where this could have been recorded, leaving an imperfect atmosphere to dress down these baritone ballads in the twilight.

La nouvelle série de split-cassettes d’Arachnidisc (côtés 15 et 16) se débranche et retourne deux pas à l’arrière avec de forts moments par Chik White (Darcy Spidle de Divorce Records / OBEY Convention) et Holiday Rambler (D. Alex Meeks de Hooded Fang). La musique de Chik White puise dans les éléments les plus bruts du folk américain pour ses improvisations distordues, envolées qui trouvent leurs murmures de marais salins quelque part entre Bill Orcutt et l’acoustique de Jandek (accompagné par un orchestre de cour à scrap de harpe juive et de percussions d’évier de cuisine). Une fois lorsqu’un journaliste avait demandé à John Fahey son aide pour déchiffrer les paroles d’une obscure chanson country blues, celui-ci avait répondu : “Ils ne s’intéressaient pas aux mots” et “étaient tous illettrés de toute façon”. Holiday Rambler chante pour ces fantômes illettrés qui semblent acquiescer tout en tournant la manivelle d’un victrola. Le folkore d’Alan Lomax souffle fort au-dessus des porches appalachiens (avec leurs vieux bonshommes et tout le reste) où ceci aurait pu être enregistré, laissant une atmosphère imparfaite pour habiller de façon décontractée ces ballades barytones au crépuscule.

Holiday Rambler – Auden

Chik White – Sea Sucking Sand




file under: cassette, New Canadiana, nova scotia, ontario.

birthed: 2013-07-19

No Comments


Leave a Reply