Review :: Pompoir – Exploding Time


At one point in the second half of Exploding in Time, Nic Hughes (Pompoir’s lead singer and leading member of Shearing Pinx) repeats “Do you feel this?” and to this I say: Yes! I am absolutely feeling this. Pompoir’s grunge has been filtered through an accentuated Vancouver-alienation, giving the songs on Exploding Time a feeling unstuck in time and place while still capturing the sounds of this relativistic-event in Vancouver’s scene. In fact, after the first few listens I had pangs of jealousy that I don’t currently live in Vancouver to hear these bands on any given weekend. I’ll go out on a limb and say, of all the records that have come out of the Vancouver scene in the last five years (and lets face it, there have been a fuck-load of records… SHPX alone have over ten thousand releases!) Pompoir’s Exploding Time lands firmly in the “essential” category. Comes in fantastic silkscreened B-Side and album-covers. The vinyl is limited to 300 copies.
[Levin’s Note: The photo used in this review is the rare, test-pressing vagina-cover variant (#15/20). The actual album art is quite similar. This record slays.]

À un point dans la seconde moitié de Exploding Time, Nic Hughes (le chanteur en chef de Pompoir et membre leader de Shearing Pinx) répète ‘’Do you feel this?’’ et à ça je dis : Oui! Je ressens ça absolument. Le grunge de Pompoir a été filtré à travers une aliénation accentué de Vancouver, donnant les chansons sur Exploding Time en sentiment décollé dans le temps et l’espace tout en capturant les sons de cet évènement réalistique sur la scène de Vancouver. En effet, après les premières écoutes j’avais des pincements de jalousie que je ne vive pas présentement à Vancouver pour écouter ces groupes durant n’importe quelle fin de semaine. Je vais prendre un risque et dire que de tous les enregistrements qui ont sortis de la scène de Vancouver dans les dernières cinq années (et faisons-y face, il y a eu beaucoup d’enregistrements…SHPX à lui seul a plus de dixmilles sorties!) Exploding Time de Pompoir atterrit fermement dans la catégorie ‘’essentielle’’. Livré dans de fantastique B-Side sérigraphié et des couvertures d’albums. Le vinyle est limité à 300 copies.

[Note de Levin: la photo utilisée pour cette critique est la rare et variante, couverture vaginale presseuse de test (#15/20). L’art de l’album actuel est assez similaire. Cet enregistrement fait un massacre.]

Pompoir – Goin Nowhere

Pompoir – Krush




file under: 12", british columbia, New Canadiana.

birthed: 2010-02-09

1 Comment


One thought on “Review :: Pompoir – Exploding Time

  1. Pingback: February 11, 2010 « We Are Ugly But We Have the Music

Leave a Reply